Faire cuire des pâtes, c'est fréquent ! Et simple ! Quelques règles quand même pour être au top...

POUR ETRE UN AS DE LA CUISSON DES PATES... 

Macaronis en cuisson

- 1/10/100 : 1 litre d'eau, 10 g de sel, 100 g de pâtes. C'est la bonne proportion. Les puristes diront que l'idéal est 7 g de sel, mais c'est moins facile à retenir,  1/10/100 est bien plus mémorisable !

Pour 100 grammes de pâtes crues, compter 1 litre d'eau. Mettre l'eau à bouillir. A la première ébullition, ajouter 10 grammes de gros sel par litre d'eau. Par réaction chimique,l'eau va s'agiter un peu plus, et c'est à ce moment là qu'il faut y plonger les pâtes. Globalement, compter 8 minutes de cuisson pour des pâtes al dente, 10 minutes pour qu'elles soient cuites. La cuisson al dente permettra de les faire revenir dans une sauce et de terminer de les cuire.

- Pour les quantités, compter 50 à 125 g par personne : 50 g pour un enfant, 100 g pour un adulte. C'est environ la portion pour une personne. S'il y a des gloutons autour de la table, en faire cuire un peu plus, à adapter en fonction du reste du repas !

Le bon déroulement

1) On fait bouillir l'eau dans une grande casserole (pas une casserole juste assez grande pour les pâtes !) à gros bouillons, avec le sel.
2) On verse les pâtes (et rien d'autre, pas d'huile). Ne jamais ajouter de matière grasse dans l'eau de cuisson. La cuisson des pâtes est un processus chimique qu'il serait dommage de perturber par l'ajout d'un corps étranger. Remuer un peu les pâtes pendant la cuisson avec un ustensile en bois. Normalement ça devrait se faire tout seul si elles cuisent bien à gros bouillons, mais remuer un peu ne nuira pas. Ne pas trop égoutter les pâtes car l'eau de cuisson va servir à faire le liant avec la sauce, grâce à l'amidon qu'elle contient.
3) On retire les pâtes 1 minute avant la durée indiquée sur le paquet. Pourquoi ? Parce que les pâtes continuent à cuire quand on les sort de l'eau. L'inertie thermique suffit à terminer leur cuisson.
4) Quelle que soit la manière dont on les assaisonne ensuite, SERVIR CHAUD !!!

Pratique de la « spadellata »

Pour cuire à la perfection ses pâtes, les indications sur le paquet sont primordiales. Mais certains chefs et amateurs éclairés préconisent la « spadellata ». Cette méthode consiste à retirer la casserole une minute avant la fin de la cuisson, à égoutter les pâtes et à terminer la cuisson à la poêle avec la sauce qui aura chauffé à feu vif. « Cela permet de lier les pâtes et l'accompagnement. » Pour bien mélanger, utiliser une pince. Quand on prépare la sauce, faire revenir les ingrédients secs dans un peu d'huile d'olive (oignons, ail, champignons, légumes, pignons de pin...) avant d'ajouter la partie liquide. Cela va développer leur goût et rendre la sauce riche en saveurs.

Prévoir une quantité de sauce similaire au poids des pâtes avant cuisson... Sauf pour les sauces type pesto, très nourrissantes, où la moitié de cette quantité suffit.

Si l'on n'est pas pas fan de la « spadellata », placer les pâtes après cuisson dans une très grande passoire pour que la vapeur disparaisse le plus rapidement possible. Les verser ensuite dans un saladier avec un fond d'huile d'olive.Les servir dans des assiettes creu­ses bien chau­des.

La touche finale

Il est toujours intéressant de rajouter un petit quelque chose au moment de servir... Persil haché ou basilic sur des pâtes à la napolitaine ou à l'arrabiata (le vert va bien avec le rouge de la tomate), trait de jus de citron pour réveiller des pâtes à la sauce crémeuse, tour de moulin à poivre sur les pâtes à la carbonara... Laisser libre cours à son imagination !