Quel drôle de nom allez-vous dire !... Je vais vous expliquer. D'abord, c'est Mardi-Gras. 

"Des oreillettes en Provence, des Merveilles à Bordeaux, des Bugnes du côté de Lyon... A Mardi gras, on mange gras ! Avec modération évidemment, mais il est de coutume de s'en mettre plein la panse en mangeant des beignets, des gaufres ou des crêpes. Que reste-t-il aujourd'hui des traditions du Mardi gras ? Une montagne d'us et de pratiques ancestrales, dont on ignore bien souvent l'origine... Manger en abondance est traditionnellement d'usage à la veille du jeûne du carême pour les chrétiens, mais aussi du retour du printemps, avec un "festin qui comprenait viandes et bouillons gras et se terminait par des pâtisseries simples à faire : des crêpes ou des beignets, des bugnes lyonnaises, des merveilles d'Aquitaine ou des gaufres". Pour celle qui est aussi l'auteure de "Fêtes de la table et traditions alimentaires", le Mardi gras "sous-entendait la prospérité, la fertilité, le retour de la lactation dans les étables et les bergeries, le renouveau de la nature".

Donc pour cette occasion, des pets de nonne disais-je. Un pet de nonne est un beignet soufflé et sucré de pâte à choux frite, croustillant à l'extérieur, moelleux à l'intérieur. Une recette facile et rapide à réaliser.

Dixit la petite histoire : "Les pets de nonne, mais pourquoi ciel ce nom ? Au début, ce n’étaient que des morceaux de pâte qu’on faisait tomber dans de l’huile chaude. Selon la légende, une religieuse vivant à l’Abbaye de Marmoutier, fit un pet dans la cuisine alors qu’on préparait un festin. Les autres religieuses s’esclaffèrent, tout en laissant tomber une cuillerée de pâte à choux dans un récipient d’huile chaude. Ainsi naquit ce type de beignet en France, léger comme un souffle que certains préfèrent nommer "beignet de vent" ou "soupir de nonne". 

"L’origine de la pâte (pâte à choux) date quant à elle du 16ème siècle. On attribue son invention vers 1540, à un pâtissier italien nommé POPELINI faisant partie de la suite de la reine Catherine de Médicis. Il confectionnait un gâteau "le Popelin" qui était réalisé à partir d’une pâte desséchée sur le feu "pâte à chaud". Pendant très longtemps, on fabriqua de la "pâte à chaud" et il a fallu attendre le 18ème siècle, en 1760 pour que Avice perfectionne cette pâte et crée les choux grillés. La "pâte à chaud" prit le nom de "pâte à choux" parce qu’elle ne servait qu’à confectionner des choux."

PETS DE NONNES, PETITS BEIGNETS DE MARDI-GRAS

IMG_5472

Pour 4 à 6 personnes (40 beignets environ)

Préparation : 20 mn

Cuisson : 10 mn

Ingrédients :

- 75 g de beurre

- 125 ml d’eau

- 125 ml de lait bio

- 150 g de farine bio

- 30 g de sucre

- 3 gros œufs bio

- huile de friture (1 litre d'huile d'arachide)

- 1 cuillerée à soupe d'eau de fleur d’oranger

- sucre glace

Réalisation :

* Dans une casserole, faire chauffer l’eau, le lait, le beurre coupé en gros morceaux.

IMG_5466

* Quand le mélange est bouillant, retirer la casserole du feu et jeter la farine d’un seul coup, ainsi que le sucre. Bien mélanger pour obtenir une pâte très épaisse qui va former une boule. Remettre la casserole sur le feu en appuyant fortement sur cette pâte à l’aide d’une cuillère en bois (ce qui a pour but de cuire la farine) la pâte se décollera facilement des parois de la casserole. Cette opération ne doit pas dépasser quelques secondes. Eteindre le feu.

IMG_5467

* Ajouter les œufs un à un en la travaillant bien à chaque fois et verser l’eau de fleur d’oranger. La pâte doit être molle mais non liquide. Laisser reposer la pâte 15 minutes.

IMG_5468

* Préparer un bain de friture. Quand il atteint entre 160° et 180° (l’huile doit être chaude mais elle ne doit pas fumer), prélever de la pâte avec une petite cuillère et à l'aide d'une autre, faire glisser les petites boules de pâte dans l’huile. Laisser cuire en veillant à bien retourner les beignets pour qu’ils soient colorés uniformément. Dès qu’ils sont bien dorés, au bout d'1 à 2 minutes les retirer, les déposer sur du papier absorbant et les laisser refroidir un peu.

IMG_5469

IMG_5470

* Saupoudrer de sucre glace et les savourer encore tièdes. On peut aussi les saupoudrer de sucre cristallisé.

IMG_5471

IMG_5473

BONNE DEGUSTATION !

Un petit coup d'oeil aussi sur ces deux recettes réalisées les années précédentes ? Un petit clic sur l'intitulé et vous découvrez la recette...

114912931

BEIGNETS AUX POMMES (clic)

119115326

BUGNES DE MARDI-GRAS (clic)