Mercredi, nous serons le 2 février et ce sera la Chandeleur. Traditionnellement, nous ferons sauter les crêpes... La Chandeleur est une ancienne fête païenne et latine, devenue ensuite une fête religieuse chrétienne. Il nous reste les crêpes ! Et la plupart du temps, petits et grands s'accordent à les déguster ensemble !

BIENTOT LA CHANDELEUR, ALLEZ LES CREPES, ET QUE CA SAUTE !

Un petit clic sur l'intitulé pour découvrir le déroulement de la recette...

128534792

128534793

PATE A CREPES POUR DES CREPES SUCREES

128535102

POUR REUSSIR LES CREPES A TOUS LES COUPS...

128535132

CREPES DESSERT "TONIQUES"

128535135

CREPES A LA BANANE

128535413

CREPES MARBREES CHOCOLAT

128535405

CREPES ROSES DES AMOUREUX

128535438

TERRINE DE CHOCOLAT COMME UN ECRIN POUR DES CREPES MANGUE MASCARPONE

128535123

114536904

GATEAU DE ROSETTES DE CREPES AU CITRON

128535424

128535425

GATEAU DE CREPES A LA PISTACHE

100370725

BOULIGOU LIMOUSIN

Petit historique...

"Au temps des Romains, le 2 février était une fête en l'honneur du dieu Pan (dieu de la Nature). Toute la nuit durant, les croyants défilaient dans les rues, flambeaux à la main. Son nom? "festa candelarum", soit "fête des chandelles"...

Par la suite, la christianisation du peuple Gallo-Romain commença dès la fin de l'Empire Romain au Vème siècle. Cela passa notamment par la réappropriation de fêtes païennes telles que Noël pour en faire des célébrations chrétiennes. C'est donc dans ce contexte religieux qu'en 472, le pape Gélase Ier décida de christianiser cette fête qui commémora alors la présentation de l'enfant Jésus Christ au Temple. Garder ses chandelles allumées et les porter à l'Eglise en cette sainte journée assurait de bonnes récoltes aux paysans l'année à venir.

Oui, mais pourquoi mange-t-on des crêpes?

Comme de nombreuses traditions, la fête de la Chandeleur est accompagnée de sessuperstitions: si les paysans ne faisaient pas de crêpes à la Chandeleur, le blé serait mauvais l'année suivante ("Si point ne veut de blé charbonneux, Mange des crêpes à la Chandeleur").Faire des crêpes oui, mais pas n'importe comment! Pour être assuré que la récolte sera bonne et la famille prospère, il convenait de faire sauter la première crêpe de la main droite en tenant un Louis d'or dans la main gauche. La crêpe était ensuite déposée sur l'armoire de la chambre, la pièce d'or placée à l'intérieur, jusqu'à l'année suivante. A la Chandeleur suivante, on récupérait le tout et l'on donnait la pièce au premier pauvre que l'on rencontrait.

Il existe une deuxième hypothèse concernant la tradition des crêpes. Il semblerait que pour remercier les pélerins qui se rendaient jusqu'à Rome pour y déposer leur cierge, le pape leur distribuait des crêpes...

Aujourd'hui, les processions ont disparu, mais les crêpes restent de la partie !"

Il n'y a plus qu'à choisir !...

BONNE DEGUSTATION !

RAPPEL : Les deux dates se télescopent un peu... Je vous invite à consulter la publication sur le récapitulatif pour le NOUVEL AN CHINOIS (clic)... 

130626263